« Sorry, I’m late ! » est une phrase que j’ai souvent dis dans mon cursus scolaire et pour mes lectures, c’est un peu la même chose. Comme j’accumule du retard pour presque toutes mes séries, je décide souvent de ne pas chroniqué les tomes qui sont parus il y a un moment puisque ce n’est plus au goût du jour et cela intéresse moins de monde. Parfois, cela me bloque car je voudrais écrire sur un tome récent mais je me dis que c’est sans intérêt puisque vous n’avez pas eu mon point de vue sur les tomes précédents. Ce manque de continuité dans mes articles m’agace donc vous pourrez retrouver ce genre de chronique de façon hebdomadaire puisque mon retard est… conséquent. Pour faire simple, c’est un Avis en Vrac sur mes lectures en retard. Pour chaque tome traité, je ne vais pas rentrer dans le détail car le but est d’avoir juste ma pensée globale. Ces articles doivent rester simples sans me prendre trop de temps afin de rattraper… mon retard.

Au programme : Double.Me Tome 3, Gambling School Twin Tome 3, Hell’s Paradise Tome 2 et en bonus The Last Shinobi Chapitre 1.

Double.Me – Tome 3

Auteurs : Miki Mâkasu, Oto-San

Éditeur : Ankama

Date de sortie : 22/02/19

Résumé :

Loin de lever les soupçons qui pèsent sur Aïko, l’attentat ayant coûté la vie à Hitomi, n’a fait que renforcer sa culpabilité. La jeune fille, happée par sa romance posthume avec Dosan, ne se rend compte de rien, pire, elle délaisse Eri. Mais l’intelligence artificielle qui gère l’appli Double.Me semble avoir d’autres projets pour Miss Psycho…

Avis Tomes 1 et 2

J’ai bien accroché aux deux premiers tomes de ce seinen français car le message sur la dangerosité des nouvelles technologies est compréhensif facilement avec une intrigue assez captivante autour d’une application qui fait revivre les morts. Cette création virtuelle diabolique manipule les plus jeunes dont Aïko qui va plonger dans une folie meurtrière..

Dans ce troisième tome, Aïko va devenir une pièce maîtresse importante des projets de l’IA nommé Sarah mais elle devra faire attention à la police qui en a fait le suspect numéro un pour les meurtres de jeunes lycéens. De plus, l’application Double.Me continue d’être amélioré par les équipes de Bruno avec une version 2.0 nommée Résurrection qui passe du stade des messages à la reconnaissance faciale avec les voix des défunts. La police doit trouver un moyen d’arrêter Sarah avant que le monde soit face à un grand chaos et Aïko est peut-être la solution..

Double.Me garde avec ce tome une intrigue efficace qui nous tient en haleine même si je trouve qu’on a perdu un peu ce côté machiavélique, tordu. Toutefois, on voit que Sarah se propage de plus en plus et on ressent sa force destructrice où elle peut, à tout moment, créer des conflits, des psychopathes et plonger la société dans l’apocalypse. L’oeuvre conserve son réalisme où on peut faire des liens avec nos fait réels. Je pense notamment aux futurs robots en construction qui seront capable de courir, sauter, esquiver ect.. Certaines personnes trouvent cela génial mais personnellement, ça me fait froid dans le dos quand je vois une IA très développée, autonome et plus intelligente par rapport à nos capacités cérébrales. Sinon, ce manga vaut le coup d’oeil pour sa réflexion inquiétante.

Rang : B

Le tome 4 sera disponible le 4 Mars 2020.

Gambling School Twin – Tome 3

Auteurs : Homura Kawamoto, Kei Saiki

Éditeur : Soleil Manga

Date de sortie : 23/01/19

Résumé :

Après avoir gagné au « Speed dating game » grâce à la solidité de leur relation, Mary est ensuite invitée par Aoi à rejoindre son groupe. Bien entendu, cela ne plaît pas à tout le monde, en l’occurence à Mikura Sado, l’esclave de Jurako. Mary va encore devoir se frayer une place grâce au jeu.

La parfaite « Twin » de Yumeko va apprendre dans ce tome le véritable sens de l’amitié.

Avis Tome 1 et Tome 2

Le premier tome m’avait déçu parce que le début d’histoire de Mary Saotome a été entaché par le copier/coller et des dessins qui étaient un bon ton en dessous avec l’œuvre originale. Le deuxième tome a corrigé ce problème avec une histoire vraiment inédite. Avec ce troisième tome, je suis totalement conquis car j’ai ressenti cette folie frénétique qui est l’essence de cette série.

Mary Saotome montre que l’amitié est une force et elle a parfois des doutes contrairement à Yumeko qui est sûr d’elle. Mary a sa propre histoire qui n’est en aucun cas une pâle copie de l’œuvre originale. De plus, ce spin-off apporte de la profondeur et de la sympathie à ce personnage en la mettant sur le devant de la scène. Dans Gambling School, c’est une joueuse solide mais qui nous est présenté comme un personnage secondaire. Au fil de la lecture de cette série, on remarque qu’elle a été la figure menaçante du Conseil avant Yumeko. Je ne vais plus voir Mary Saotome de l’oeuvre principale du même œil. Ce n’est pas juste une intrigue à part sans importance comme on peut retrouver dans d’autres spin-off. Si dans les deux premiers tomes je n’arrivais pas à m’emballer, c’est le cas maintenant où on a retrouvé les expressions du visage si intimidant qui arrive à nous hypnotiser. Le jeu de la chasse au trésor est captivant avec des rebondissements dans la finalité. C’est de plus en plus qualitatif, il faut que ça continue !

Rang : B

Le tome 7 sera disponible le 29 janvier 2020 (les couvertures sont toujours aussi magnifiques, ça ne change pas).

Hell’s Paradise – Tome 2

Auteur : Yûji Kaku

Editeur : Kazé Manga

Date de sortie : 09/05/2019

Résumé :

Sous la garde de son exécutrice, Gabimaru a rejoint l’île de Sukhavati en quête de l’élixir d’immortalité. Mais très vite, Sagiri et lui se retrouvent face à des monstres mystiques dotés de forces surnaturelles. Leur vie ne tient qu’à un fil, d’autant que les autres condamnés à mort sont prêts à tout pour décrocher leur liberté… Sous ses allures de paradis, l’île se révèle un véritable enfer !

Avis sur le Tome 1

On retrouve notre duo Gabimaru et Sagiri sur cette île hostile habitées par des monstres et autres insectes bien particuliers. Alors qu’ils mènent un rude combat, ils vont vite être rejoints par un autre groupe avec une kunoichi nommée Yuzuriha et deux exécuteurs Genji Yamada Asaemon et un autre de la famille qui n’est, pour l’instant, qu’un surveillant. Ensemble, ils vont essayer de comprendre le fonctionnement de cette île et la nature de ces monstres. Dans ce groupe, on s’attarde plus particulièrement à Sagiri qui n’arrive pas à trouver sa place. Est-ce qu’elle a l’âme d’un samouraï ? Elle a le même talent que les hommes au niveau de la maîtrise des armes mais elle éprouve de la compassion et des doutes qui la déstabilise. Est-ce vraiment un défaut ou bien, peut-elle s’en servir sous la forme d’une force unique en assumant ses sentiments ? On a déjà vu que sa présence avait calmer la fureur de Gabimaru.

En plus de cette association, on découvre d’autres petits duos entre criminels et exécuteurs. Chôbê et Tôma sont frères et sœurs. Cette dernière a infiltré la famille Asaemon afin de sauver son frère criminel. Envoyé sur cette île, ils vont tout faire pour boire cet élixir d’immortalité afin de vivre ensemble comme ils le souhaitent. Les condamnés à mort sont en ligne de mire. Tenza Yamada Asaemon, un homme avec un grand cœur s’occupe d’une petite fille issue de la lignée des Sanka, peuple des montagnes. Ils vont tenter de s’enfuir de l’île mais cela semble impossible..

Si l’île est intrigante et mystérieuse avec son élixir et les monstres, les protagonistes sont quant à eux bien charismatiques. L’alchimie entre les exécuteurs et les criminels est superbe. Chaque personnage a une personnalité, un caractère et des objectifs bien exploités. Les condamnés à mort et ceux qui les accompagne ne sont pas tous des êtres sanglants, sans cœur. Au contraire, on retrouve de la bonté, de l’amitié et pour certains, la notion de famille. J’aime bien le chara design notamment le style vestimentaire qui est simple mais efficace ainsi que les graphismes de bonne facture qui rend l’ensemble fluide. La mise en page est dynamique, la lecture se passe sans accroc. On a de l’action brutal et rythmé entrecoupé par de la douceur et des valeurs, techniques inscrites par les codes de shinobi, samouraï. Sachant que l’élixir n’est que pour un duo, on peut s’attendre à des trahisons dans les prochains tomes. Pour l’instant, ça me plaît beaucoup.

Rang : B+

Le tome 6 est prévu pour le 15 janvier 2020.

BONUS

The Last Shinobi – Chapitre 1

Auteurs : Richard Mondragon, Aquila, Elmer Santos

Résumé :

Kotaro est le dernier shinobi du monde d’Orm, un monde recouvert d’une nature luxuriante, indomptée et inexplorée. Un environnement hostile où différents peuples font preuve de résilience et se sont unis pour former les royaumes restaurés.

Pour fuir son passé, Kotaro a voyagé aux confins des terres cartographiées. Arrivera t-il à trouver un sens à sa vie malgré les épreuves ? Chacun est-il maître de son destin ?

The Last Shinobi est un comics français indépendant qui a vu le jour sur le site de financement participatif Ulule. J’ai vu la naissance de ce projet sur Twitter et c’est sans hésitation que j’ai participé pour recevoir le chapitre 1. L’objectif de base (une collecte de 1700€) a été dépassé pour un taux de 110% (1880€ de collectés). Juste pour la couverture sublime qui est très bien détaillée c’est mérité.

Ce premier chapitre est prometteur avec un univers bien coloré. Notre dernier shinobi revient aux sources où il se remémore des souvenirs d’enfance. Mais ce village n’est pas sans danger où bêtes et créatures rôdent dans les alentours.. L’histoire a déjà capté mon attention notamment la fin qui met l’eau à la bouche. Ce qui m’a le plus impressionné, c’est la qualité graphique qui est au rendez-vous. L’affrontement avec le manticore était génial que ce soit la mise en page avec de la vue à la première personne, la bête qui a l’allure d’un monstre et le courage de Kotaro. J’ai hâte d’en voir plus !